Breaking News :

mercredi 05 août 2020

Ultime tentative du régime, après Shanda Tomne, ce serait le tour de Fadil et Guibai ?

Alors que la prise de conscience par les populations  camerounaise des réalités du jeu politique  et de la mal gouvernance est effective, le peuple est désormais résolu à mettre fin au régime de prébende et du clientélisme de Mr Biya. L’on observe de plus en plus des voix dissidentes dans le grand nord Cameroun conscient du mépris et de la méchanceté des élites de cette partie du pays ,une élite qui instrumentalise l’obscurantisme d’une grande partie des populations pour un chantage permanent au régime.

Avec l’émergence des leaders tels Mamadou Mota, Bouché, le régime sait désormais qu’il faudra repenser sa stratégie de division et d’abrutissement des populations. C’est sans doute pour casser cette dynamique que Guibai , journaliste et activiste politique accusé de soutenir le régime  a lancé un mouvement dénommé 10 millions de nordistes , qui vient quelque temps après celui lancé par Fadil Bayero Union Nationale pour une Nouvelle Dynamique (UND).Ce dernier dans une vidéo publiée ce vendredi dans les réseaux sociaux invite les ressortissant du Grand nord pour un front commun qui sans doute  servira d’offre politique et d’outil de chantage auprès du régime Biya.

Une connerie selon un observateur de la scène politique «  On parle de république.... De changement des institutions et l'autre ci vient parler des nordistes du septentrion. »

Les élites du grand nord ont toujours brillé par leur mépris envers les populations qui croupissent dans la mise et l’obscurantisme. En 2016  une Elite du Grand Nord, ancien ministre et PCA de plusieurs entreprises publique détournait un projet de forage destiné à un village assoiffé pour l’orienter vers son ranch afin d’alimenter ses animaux. Ce type de mépris est courant dans cette partie du pays.

Il y a quelques semaines le régime a lancé dans l’arène politique un joker pour casser l’électorat du MRC, Shanda Tomne s’est rapidement fait démasqué, c’est auprès des autorités de la région du sud qu’il trouve désormais ses soutiens, il a été reçu en début de semaine par le gouverneur du sud et les autorités traditionnels de la région.

Partager
Mot clé :

Laisser un commentaire

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.