Breaking News :

dimanche 01 novembre 2020

Après Paul Biya, Emmanuel MACRON désormais la cible des camerounais

Inédit ce qui se passe au Cameroun, la stratégie de sa diaspora entrera sans doute dans les annales des révolutions. Alors que le peuple camerounais est persécuté par un régime   au bilan économique désastreux ayant transformé le pays en tyrannie, le salut viendrait du côté de sa diaspora.

Qui aurait imaginé un instant Emmanuel Macron s’enfuir dans son cortège alors qu’il est pourchassé par la diaspora camerounais de Londres ?

C’était il y a quelques jours lors de la parade aéronautique commémorant l’appel du 18 juin 1940 dans le parc du 10 Downing Street. La cérémonie a été perturbée  et suspendue à en croire la presse britannique par les camerounais en la présence du Prince Charles, Boris Johnson, Emmanuel Macron et Le Dryan.

Il s’agit là de la nouvelle stratégie des camerounais de la BAS, mettre à nu la franc Afrique e n’exposant ses différents acteurs. Tout comme Biya, la diaspora semble avoir comme nouvelle cible, Emmanuel Macron  et entend désormais le suivre  dans ses déplacements pour lui rappeler son rôle de complice du génocide fratricide en cours au Cameroun .Depuis 4 ans les morts se comptent par milliers que ce soit au sein de l’arme ou des civils.

Le cortège de macron pris pour cible par les camerounais aurait sollicité le renfort de la police britannique, l’essentiel de la presse anglaise en a fait échos.

En Juin de l’année dernière, Pau Biya se faisait expulser de Suisse par la BAS, un mouvement de résistants camerounais au sein de la diaspora, il n’y a plus jamais mis les pieds. En France, ses visites sont sous haute sécurité et le monde entier a désormais le regard sur celui qui serait le plus vieux dictateur en fonction à travers le monde. Maurice Kamto le principal opposant a été arrêté, et enfermé pendant 09mois sur la base d’un mandat de perquisition.

Ce vendredi, l’assemblée national française était prise d’assaut par les camerounais alors que les députés français siégeaient.

Partager
Mot clé :

Laisser un commentaire

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.