Breaking News :

mercredi 05 août 2020

IL FAUT SAUVER LE LYCÉE DE BATOUFAM

Délinquance généralisée, des élèves se livrant au tabagisme, mépris de la hiérarchie, vagabondage, c’est au marché de Kamna qu’il faut désormais rencontrer des élèves en tenue aux heures de cours  Le lycée de  Batoufam est  en décrépitude sous l’indifférence du proviseur et du délégué départementale. Apres une grogne dans les réseaux sociaux en Avril 2020, le délégué avait fait une descente au lycée pour calmer les tensions entre le proviseur et   ses collaborateurs de l’administration, un conflit pour lequel était intervenu le chef supérieur des Batoufam sa majesté Nayang Toukam Innocent. Le proviseur aurait boudé une interpellation de sa majesté au grand mépris de la communauté.

Une bagarre aurait éclaté il y a quelques semaines entre le proviseur et un enseignant vacataire venu réclamer ses primes, le proviseur aurait fait usage du gaz l’enseignant .En Décembre dernier, un rapport accablant du bureau de l’APE avait été transmis au délégué départemental et forces vives du village. Détérioration des infrastructures, manque du matériel didactique, rien n’a changé en date d’aujourd’hui. Pire, le proviseur se livre à des dépenses des fonds de l’APE sur des projets jugés fallacieux tels le creusage du puits, de fosses septiques non opérationnelles, un nouveau branchement ENEO.

Les résultats de fin d’année nous diront assez sur la qualité de l’éducation. En attendant ,la nostalgie de l’ancien proviseur est visible sur tous les regards.

Albin Njilo

Partager
Mot clé :

Laisser un commentaire

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.