Breaking News :

mardi 20 avril 2021

QUAND LES COURTISANS DE BIYA VEULENT A TRAVERS SCSI SURVIE CAMEROUN IDENTIFIER CHRISTIAN PENDA EKOKA AUX INCOMPÉTENTS DU RÉGIME


Depuis le scandale sur la disparition de 300 Milles euro des comptes de SCSI Survie Cameroun, les courtisans du régime Biya sont rentrés dans une nouvelle manipulation .Nous les voyons de plus en plus  reconnaitre l’échec de  la gouvernance Biya en  y associant la gestion de Survie Cameroun pour discréditer Christian Penda Ekoka .

En rappel, Christian Penda Ekoka démissionne du poste de directeur d’études et de projets a la SNI, il n’avait pas 40 ans et avait déjà géré les projets des centaines de milliards .Rien que celui de l’hôtel Hilton qu’il livra clé en main était un projet de  22 308 580 000 F CFA. Ne parlons pas de la SCAN de Foumbot, de la ferme de Mvog Betsi, Chantier Naval Industriel etc…Toute sa vie il n’a fait que des projets .Christian Penda Ekoka avait  reçu les félicitations de la Banque mondiale pour le rôle joué dans le projet du pipeline Tchad-Cameroun.

Sur l’initiative Survie Cameroun, le président du mouvement Agir a géré avec  brio les fonds mis à sa disposition par l’équipe de Mr Djoko qui gérait la plateforme de collecte des fonds .Lorsque le responsable de cette plateforme annonçait dans une vidéo envoyée au président de l’initiative la somme  d’un million d’Euro   collecté, dans son bilan d’étape Christian Penda Ekoka avait programmé   la phase III de l’opération. D’où son étonnement  le jour où Djoko lui dira qu’il y avait plus rien dans les caisses. Qu’allait-il faire pour rassurer les donateurs ?

C’est Christian Penda Ekoka qui a informé Maurice Kamto de la disparition de 300 000 Euro ,l’initiateur du projet va tout de suite demander un audit validé par le président d’Agir qui y avait déjà pensé  . L’audit commandé par Christian Penda Ekoka n’était pas à tête chercheuse, l’objectif était d’expliquer l’existence d’un gap entre le monte annoncé au départ et celui présenté au mois d’octobre 2020 ;

L’audit de l’équipe de Penda Ekoka non seulement n’avait pas accès aux différentes bases de données de collecte de fonds, pire seul Djoko avait la compétence de demander à l’opérateur Web de donner les accès aux auditeurs, Djoko étant plutôt sous l’autorité  de Maurice Kamto.

Partager
Mot clé :

Laisser un commentaire

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.