Breaking News :

mardi 11 août 2020

RECONSTRUCTION DU NOSO ,LE GOUVERNEMENT REPRODUIT LE MÊME MENSONGE FAIT POUR BAKASSI

Incapable de payer les fonctionnaires alors que le monde entier faisait face à la pandémie du Covid 19, le président Paul Biya et ses collaborateurs s’étaient retrouvés dans l’impasse, la fermeture des bars et boites de nuit les privait de ressources indispensable pour les salaires. SABC, Guinness et UCB versent tous les mois 34 milliards de FCFA d’impôts. Pour sauver l’économie, le régime s’est trouvé obligé de sacrifier la santé des populations, faisant du Cameroun le pays à la fréquence de transmission du corona virus la plus élevée au monde 

Inscrit dans une logique de gouvernance par le mensonge, bluff et manipulation, Paul Biya et ses collaborateurs ont lancé il y a quelques jours une campagne de reconstruction du NOSO, un grand bluff d’autant plus que depuis l’annonce de ce plan lors du grand dialogue national, le gouvernement à travers Ousmane Mey n’avait pu mobiliser que 08,9 milliards de FCFA sur un programme évalué à 89,6 Milliards de FCFA.

Paul Biya au pouvoir depuis 38 ans et ses collaborateurs avaient annoncé la reconstruction de Bakassi depuis bientôt 12 ans déjà, un gigantesque projet évalué à 250 milliards de FCFA, reproduit dans un document de 280 pages : « 126 milliards pour les infrastructures routières, la priorité étant la route reliant Kumba à Akwa en passant par Mundemba et Isangélé longue d’environ 250 km, qui selon les propos du premier ministre devait conditionner les autres projets d’infrastructures.

64 milliards dans l’éducation pour procéder à procéder à la construction, à la réhabilitation et à l’équipement d’une centaine d’écoles, et la création d’une Ecole normale d’instituteurs de l’enseignement général.

22 milliards pour les  sites touristiques, la construction d’un complexe hôtelier, la construction d’un port de plaisance dans la même zone.

La construction d’une antenne relais des signaux Tv et radio à Ekondo Titi et Mundemba, la construction de stations de radio à Akwa, Idabato ou Isangélé »

La SCDP avait annoncé  la construction d’un dépôt à Bakassi, ensuite un investissement projeté par Pamol évalué à 14 milliards de FCFA,

Rétrocédé au Cameroun après l’accord de Greentree signé entre le président Paul Biya et Olusegun Obasanjo en présence de Koffi Annan et de 4 grandes puissances le 12 Juin 2006,   le Cameroun affirme  la  plénitude de sa souveraineté sur la presqu’île de Bakassi.

Alors que les populations attendent le développement, Paul Biya s’est plutôt contenté de ventre tout le gaz de la péninsule aux firmes britanniques, le fameux projet de vente du gaz d’Etinde, plus de deux milliards de dollar, environ 200 milliards de pieds cubes de gaz (5,66 milliards de m3).

En 2016, l’armée est arrivé essayer de creuser une route qui ressemblerait plus à une piste non goudronnée.

Pendant ce temps, que fait le Nigeria ?

Le gouvernement Nigérian du Cote Nigérian, a lancé un gigantesque projet de construction du plus grand port en eau profonde du continent africain, Bakassi seaport . Sur la péninsule du coté Nigérian, un vaste programme de logements sociaux est en cours pour relocaliser les populations dans des conditions plus décentes.

Paul Biya est absent depuis plusieurs mois, la préoccupation de ses collaborateurs responsable du chaos économique est social est la succession par le gré à gré.

 

Albin Njilo

Partager
Mot clé :

Laisser un commentaire

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.