Breaking News :

mardi 11 août 2020

COVID-19 : MTN et Orange Cameroun désormais au service du régime Biya sabotent une initiative d’auto-défense des populations contre la pandémie

Le cadeau fiscal régulièrement offert par les pontes du régime aux entreprises MTN et Orange aurait fait de ces sociétés dites citoyennes, des alliés du régime Biya au pouvoir depuis 38 ans. Une révélation de la CONAC faisait mention de 52,5 milliards de francs Cfa octroyés à MTN et Orange.

MTN et Orange viennent de bloquer illégalement les comptes du projet Survie Cameroun  Survival Initiative(SCSI) une initiative d’autodéfense dues populations camerounaise face à pandémie du COVID-19 dans un environnement ou les pouvoirs publics n’arrivent pas à déterminer une véritable stratégie. Le G20 il y a quelques jours a conditionné le Cameroun pour son aide en exigeant du pays qu’il fournisse un véritable plan de riposte contre le Covid-19.

Depuis le déclanchement de la crise de Covid-19 au Cameroun, personne ne peut donner avec exactitude le nombre de patients infectés. Les chiffres donnés par le ministre de la santé régulièrement contestés par la société civil et les médecins qui malgré leurs efforts et une absence totale de soutien enregistrent des morts dus au COVID au sein de leur coopération. "40 personnels de santé infectés sont infectés au Cameroun (4 au Centre, 21 à l’Ouest et 15 au Littoral) avec 3 décès".

Aucun test massif comme l’avait annoncé le ministre de la santé, dans les centres hospitaliers sélectionnés par le gouvernement, les tests de dépistages son fait sur la base des questionnaires, très peu de patients y vont parce que dans ces centres les risques de contaminations sont très élevés.

Ras le bol du personnel soignant

Depuis quelques jours, les patients internés sont abandonnés par le personnel médical   estime qu’il n’est pas assez protégé. Ci-dessous le témoignage d’un malade interné dans un centre hospitalier qui se plaint de l’abandon des patients dans les hôpitaux par les médecins qui dans masques de protections. "Je suis actuellement à l’hôpital central sous traitement pour le covid ! Depuis 3 jours les patients ne reçoivent plus les soins car les infirmiers se plaignent qu’ils n’y a pas les masques de protections Il y’a une femme enceinte ici et personne ne s’occupe d’elle, elle supplie qu’elle veut rentrer mais les gens refusent car ils veulent qu’elle accouche et on dit comme la dernière fois qu’une femme atteinte de covid a accouché à l’hôpital et on appelle la CRTV ! C’est du fake ! Lorsque tu arrives ici enceinte, on ne te permet plus de rentrer car on veut juste que tu accouches pour montrer comment les médecins travaillent et pourtant cette femme n’a pas de soins et est abandonnée depuis En résumé, je t’ai écrit pour dénoncer le fait que les médecins et infirmiers de l’hôpital central de Yaoundé fuient les malades de covid et ne leur donnent plus les soins car ils n’ont plus les équipements de protection. Et les femmes enceintes qui arrivent ici ne peuvent plus rentrer jusqu’à ce qu’elles accouchent pour faire la propagande du système ! Elles souffrent depuis et les malades sont abandonnés à eux même car les infirmiers disent que tant qu’ils n’ont pas les équipements, ils ne peuvent rien faire ! Et cette situation dure depuis 3 jours !"

Gestion des malades

Les patients testés Coro positifs sont renvoyé chez eux muni d’une ordonnance, plus de lits comme en témoigne KAMGA Francis Collins. Il a été testé positif au COVID 19. Il s’est rendu à l’hôpital gynéco obstétrique pour se faire soigner mais  a été abandonné. Les responsables de l’hôpital lui ont dit qu’ils n’y avait plus de lits et d’oxygène alors qu’il avait déjà payé 80000 FCFA pour le scanner  pourtant déclaré gratuit par le ministre.

Réaction du gouvernement

Depuis la découverte des premiers cas suspects au Cameroun, toutes les mesures prises par le gouvernement camerounais sont   répressives .Aucun acte dans le but de soulager les populations confinées, elles sont obligées de sortir continuer à vaquer à leurs occupations.

Malgré les ports de masques obligatoires, les fermetures des bars à partir de 18 h, les  populations  s’organiser parfois avec la complicité des forces de polices pour boire les portes fermées. Avec 1430 testés positifs, le Cameroun a désormais le taux de contamination le plus élevé en Afrique subsaharienne. Très loin devant les pays  GABON 167 cas positifs, TCHAD 40 cas confirmés RDC  394 cas confirmés CONGO BRAZZA  186 cas, RCA  16 cas confirmés, SENEGAL  Confirmés 545, Cote d’Ivoire, Confirmés 1?004, Nigeria   981.

C’est face à cet abandon que les populations camerounaises ont décidé de se cotiser pour se prendre en main. Une initiative qui  a vu la participation de l’artiste international Richard Bona .Pris de panique le régime Biya a entrepris de saboter l’initiative qui mettrait en mal l’image de Paul Biya au pouvoir depuis 38 ans et qui n’a pas prononcé un seul discours depuis le début de la pandémie. MTN et Orange ont choisi d’adhérer à cette campagne de sabotage en bloquant illégalement les comptes de l’opération au moment où SCSI a besoin d’argent disponible  pour régler les commandes de deux millions de masques, sa production de gels hydrologiques et la sortie  très prochaine d’un produit conçu grâce à la pharmacopée par des médecins et pharmaciens camerounais.

 Les avocats membres de l’initiative sont déjà à pieds d’œuvres, MTN et Orange se collent un procès. 


Albin Njilo

Partager
Mot clé :

Laisser un commentaire

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.