Breaking News :

samedi 31 octobre 2020

Scandale sur la gestion opaque des projets, le cas de l’autoroute Kribi –Lolabe

Neuf milliards cinq-cents millions de FCFA c’est le montant du Kilomètre de route bitumé entre Kribi et Lolabé, le site qui héberge le futur terminal minéralier du Cameroun.

250milliards de FCFA pour 38,5 kilomètres d’autoroute, les travaux sont arrêtés et devraient reprendre après validation d’Exim Bank Chine qui depuis juillet 2018 avait cessé tout décaissement pour ce projet. Ce 20 Février 2020, le ministre Nganou Djoumessi a signé avec l’entreprise en charge des travaux CHEC un document sous la forme de partenariat public-privé, c’est elle qui s’occupera désormais de la conception, la construction, l’équipement, l’exploitation et la maintenance de l’autoroute Kribi-Lolabé.

L’on ignore tout du nombre d’année d’exploitation de cette route par les chinois ni de ce qu’ils vont reverser à l’état, la seule condition posée par le ministre étant d’amener Eximbank à changer sa position sur le Cameroun.la Banque d’export de Chine avait mis le Cameroun dans sa liste noire pour le financement des projets. Eximbank va telle céder lorsqu’on sait que l’exploitation de cette route est couplée aux projets miniers dont le pays ne dispose pas encore de partenaires.

Christian Penda Ekoka avait dénoncé ce projet qui selon lui n’était pas une priorité pour le gouvernement, notamment dépenser 250 milliards pour une infrastructure qui servira plus aux partenaires miniers .Selon l’économiste, il revient aux partenaires de développer des infrastructures dans les projets miniers.

 

Albin Njilo

Partager
Mot clé :

Laisser un commentaire

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.