Breaking News :

jeudi 09 avril 2020

A TOUS LES AFRICAINS : APPEL A LA LUTTE CONTRE LA FRANCE

France, la source de toutes nos misères ! France, repaire des brigands en costume cravate, qui vis des rapines en Afrique…

De toute l’Afrique noire, de toute l’Afrique violée et meurtrie, des pleurs s’élèvent, des cris de détresse et de colère ! Ce ne sont plus seulement les peuples noirs qui pleurent, La nouveauté, c’est que même les dirigeants, les tyrans et les dictateurs nommés et soutenus par la France, eux aussi crient à l’unisson : TOUS NOS MALHEURS VIENNENT DE LA FRANCE.

LE PROGRAMME PAS-A-PAS DE LUTTE CONTRE LA FRANCE

La rage a succédé à l’angoisse, les peuples humiliés, déculturés, emprisonnés et torturés, réduits à l’esclavage, Jetés à la mer, prostitués de force, appauvris, diminués… Ces peuples se sont mis  DEBOUT. Pour la dernière explication. Soixante ans d’indépendance, et pas un seul jour sans le colon ? Trop c’est trop.

Ce ne sera plus la guerre avec des flèches contre des fusils. Ce ne seront pas des cailloux face aux canons, comme la dernière fois, où nous fumes sauvagement massacrés et rôtis au napalm.

Ces blancs ont le monopole de la violence, mais leur point faible est là : Ils ne peuvent pas vivre sans nous.  Voici venu le moment de leur dire que nous existons !

Ils nous ont fait croire pendant longtemps que nous ne  leur servions à rien, alors qu’en fait, ils ne vivent que du fruit de notre travail. Ils n’ont pas le moindre respect pour nous. Il faut ramper, tout le temps. Les saluer à genoux, leur donner tout, et accepter les dirigeants qu’ils nous donnent, aller chez eux se faire humilier, laver la voie publique pour les recevoir chez nous, devenir homosexuel pour leur infâme plaisir. Aucun respect…

Le chef traditionnel Sokoudjo de Bamendjou déclare, parlant de la lutte pour l’indépendance du Cameroun : Les officiers français ont violé mes femmes devant moi, ici dans mon palais…

Et aujourd’hui, il y a des noirs assez fous pour penser que leur bien préoccupe cette France.

Des noirs assez fous pour se sentir aimés par cette France…

Des noirs assez fous pour aimer la France !

L’heure de la liberté a sonné, l’heure de la bataille a sonné.

Africains, de tous les quatre coins du monde, il est possible aujourd’hui de renverser la France. Sans les armes, nous pouvons y arriver. Notre détermination et nos sacrifices seront plus puissants que tous les bombardiers et les chars de l’Occident.

DES-AIMER LA France

La première chose à faire est de désaimer la France : se laisser guérir de l’amour pour la France. Quitter l’admiration béate que la victime porte aux vêtements, aux produits et aux belles manières du bourreau. Comprendre qu’on ne peut pas aimer ce funeste pays, qui nous a fait beaucoup de mal, plus de mal qu’Hitler n’en a fait aux Français.

La bataille est perdue si nous ne sommes pas guéris de l’amour pour l’Olympique Lyonnais, pour la Tour Eiffel, pour le Camembert, pour le Bordeaux… Sommes-nous prêts à échanger ces choses contre notre dignité, au cas où il nous en reste ? Et au fond de nous-mêmes, en étant sincères, pensons-nous que la statue de Ouandie Ernest aurait autant de valeur que celle de Leclerc à Douala ? Un petit noir qui meurt de faim dans la brousse a-t-il autant de valeur pour vous qu’un petit blanc qui pleure parce qu’il a perdu son chat dans la foule au marché de Pigalle ? Nous avons totalement adopté les goûts de notre bourreau, et nous ne vivons plus que sous son influence.

Un examen de conscience s’impose. Nous sommes-nous laissés acheter par le confort apparent et les plaisirs vains que propose la France ? Ou sommes-nous disposés à nous appuyer sur nous-mêmes et à en finir avec le monstre que constitue ce pays méchant ?

UNE ACTION ECONOMIQUE CONCERTEE

L’arme contre la France, c’est l’arme économique. Si les français se rendent compte qu’ils ne font plus d’affaires intéressantes avec les africains, ils exprimeront eux-mêmes leur insatisfaction à leurs dirigeants. Beaucoup d’entreprises françaises, comme Castel, font plus de 80% de leur chiffre d’affaires en Afrique. Et leur chute entrainerait automatiquement celle de la France, avec des manifestations sociales gigantesques des populations dans les rues de Paris, parce qu’elles ne boivent plus autant de café que par le passé.

Notre action doit être concertée, universelle, à Yaoundé, à Bamako, à Kidal, à Abidjan, à Cotonou, à Kinshasa, à Brazzaville, à Lagos, à Douala, à Lomé, à Dakar, Abidjan, Bangui, Ouagadougou,…

Notre action sera progressive.

La première étape, c’est ZERO CLIENT DANS LES SUPERMARCHES ET AUTRES BOUTIQUES des Français en Afrique, à partir du 15 janvier 2020.

Les produits de substitution sont nombreux. On peut acheter ailleurs, même si c’est plus cher, car cette bataille demande des sacrifices.

PREMIERE ETAPE : ZERO CLIENT DANS LES SUPERMARCHES ET SUPERETTES FRANÇAIS EN AFRIQUE

Le programme ZERO CLIENT sera mis en œuvre pendant deux semaines, et fonctionnera à plein régime. Les commerces français de la grande distribution auront leurs produits périmés, leurs fournisseurs locaux se tourneront vers d’autres revendeurs, et ces français n’auront plus d’argent à renvoyer en France. Ces commerçants diront à leurs députés que ça va mal. Et Monsieur Le Drian comprendra qu’il ne peut pas se moquer toute la vie d’un continent. Mais ce n’est que la première étape.

La suite arrive.

Africains de tous les pays, unissons-nous, pour chasser la France de chez nous. Suivons le programme PAS-A-PAS.

 (C'est le Moment)

https://www.facebook.com/cestlemoment18/


’C’est le Moment’’ est un mouvement lancé par l’association, APECN( Association pour la Promotion de l’Entreprenariat et de la Citoyenneté à travers la Numérique).



Partager
Mot clé :

Laisser un commentaire

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.