Breaking News :

dimanche 05 juillet 2020

Bafoussam: Pourquoi la population a boudé Samuel Eto’o

La présence de la vedette du football camerounais dans la capitale de la région de l’Ouest, parmi les invités de marque d’un concert de charité, organisé en faveur des victimes de la catastrophe de Gouache, n’a pas suffi pour drainer du monde. www.giga-foot.com a mené son enquête.

Le passage de Samuel Eto’o dans la ville de Bafoussam lundi 23 décembre 2019 devrait l’amener à se poser moult questions. Contrairement à il y a peu où seul son sosie pouvait faire remplir les rues d’une  foule hystérique, le ‘’pichichi’’ lui-même, a fait courir très peu personnes, et laissé la grande majorité de ses anciens admirateurs indifférente. Selon nos investigations, l’attitude des populations de la capitale de la région à l’égard du meilleur buteur de l’histoire de la Coupe d’Afrique des nations (Can) n’est pas fortuite. Elle découle d’au moins deux aspects. D’abord, son silence assourdissant face à la crise postélectorale et à la crise anglophone que traverse le Cameroun. Depuis le déclenchement de ces événements malheureux dans la vie du pays, Samuel Eto’o n’a encore daigné utiliser sa casquette de leader d’opinion pour donner un avis clair. Ceci aux yeux de certains est la preuve de ce qu’il est de moins en moins soucieux de la population qui l’adulait et faisait des prières pour qu’il continue de toucher les cimes du football mondial.

Le second aspect qui ressort de notre enquête, c’est l’objet de la présence de Samuel Eto’o. Officiellement, il est venu pour participer en tant qu’invité, à un concert organisé en hommage aux victimes de l’éboulement de terrain ayant fait près de 50 morts et des dizaines de disparus le 28 octobre dernier, au quartier Gouache à Bafoussam 3ème. Seulement, certaines récupérations politiques ont édulcoré la ferveur qu’un tel événement en présence d’invités de renommée mondiale aurait pu avoir. Alain Foka, célèbre journaliste et initiateur du concert en question, est le frère cadet de Jules Hilaire Focka Focka, maire de Bafoussam 1er et par ailleurs tête de liste du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) aux municipales du 9 février prochain dans la même circonscription administrative. Certains membres de la liste du Rdpc, ont d’ailleurs inondé les réseaux sociaux de messages visant à présenter l’arrivée de Samuel Eto’o comme une action d’éclat du maire de Bafoussam 1er dont le bilan ne semble pas satisfaire les populations. Ces messages ont été capitalisés par les adversaires politiques du Rdpc pour démontrer qu’au-delà de ce qui était brandi, la véritable raison de la présence d’Eto’o à Bafoussam, n’était autre que de donner un coup de pouce au Rdpc, qui visiblement aura à faire à l’adversité du Social democratic front (Sdf). Le fait que l’on ait choisi la place des fêtes de Bafoussam à Bafoussam 1er  et non Gouache ou encore moins un site de Bafoussam 3ème, est pour certains, la preuve irréfutable de la volonté voilée d’utiliser l’image du quadruple ballon d’or africain pour permettre à un acteur politique en perte de vitesse, de se remettre en selle.

Gaël Tadj

Partager
Mot clé :

Laisser un commentaire

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.