Breaking News :

lundi 26 octobre 2020

Eco : Le plan français pour plomber l’influence du Nigeria en Afrique de l’Ouest

L’incontournable géant d’Afrique, c’est l’intitulé d’un rapport du Senat Français rendu public il y a quelques mois parlant du Nigeria .Première économie du continent avec un PIB de 397 Mds $ en 2018, selon les chiffres relayés par PwC, la population du pays devrait passer de 206 millions d’habitants en 2020, à 264 millions en 2030.

En 2018, la diaspora du Nigeria a  réalisé pour 25 milliards $ d’envois de fonds à destination de leur pays, contre 22 milliards en 2017. Ce montant, sept fois supérieur à celui de l’aide publique au développement venait booster l’implication directe de cette diaspora aux gigantesques projets de développements du pays.

Avec la monnaie unique de la Cedeao, le Nigeria suivi du Ghana deuxième grande économie de la Cedeao  absorberaient   l’économie  sous régionale en imposant les entreprises de ces pays, ce qui mettrai en mal celles française qui contrôlent l’économie ivoirienne et sénégalaise.

Pour contourner l’influence d’entreprises nigérianes et ghanéennes, la France a lancé un cheval de Troie au sein de la CEDEAO. Seulement, les réticences du Nigeria face à la venue de ce nouvel acteur freinent leur intégration, il s’agit du MAROC.

A travers les entreprises marocaines a capitaux européens en grande partie, la France espère contrer l’influence du Nigeria .Le lancement de la nouvelle monnaie des pays de La CEDEAO sauf le Nigeria et le Ghana intervient dans cette dynamique d’exclure le Nigeria et permettre au Maroc d’intégrer définitivement la communauté  Ouest Africaine.

Partager
Mot clé :

Laisser un commentaire

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.