Breaking News :

dimanche 05 avril 2020

DRONE MADE IN CAMEROON : LES REVELATIONS FRACASSANTES D’ANNIE PAYEP

Soupçonné d’être un réseau de blanchiment d’argent, les camerounais s’interrogent de plus en plus sur le soutien du gouvernement pour un projet dont tout le monde ignore où est située l’usine d’assemblage, mais  fait curieusement parler de lui à travers le monde.

Soutenu par la MINPOSTEL Minette Likeng, le promoteur M Ellong avait été présenté à Tonny Elumelu par le regretté Martin Belinga Eboutou.

Découvrons le mystère autour de ce projet à travers la réaction sur Tweeter d’Annie Payep, productrice et présentatrice d'une émission Tech sur Vox Africa.

 

Lisez la réaction …

………………………………………………….

Depuis que cette histoire a démarré ici, j'ai évité d'en rajouter. Même quand

@africatechie l'a "ré-déclenché".

Productrice et présentatrice d'une émission Tech, vous imaginez que je ne pouvais rester indifférente face aux 1ers drones made in Cameroon mais les doutes sont arrivés.  

Quand j'entends parler de M Elong et son équipe, je me rapproche d'eux pour en savoir davantage. Dès le départ il me fait savoir qu'ils ne fabriquent pas encore de drones mais que c'est clairement l'objectif.Ils me disent qu'ils filment des évents et font des cartographies.

Tout de suite mon équipe et moi on se dit qu'un partenariat pour varier nos plans de prise de vue ne serait pas mal. En échange on suit leurs activités.

Sauf qu'en un an, même un drone on n'a pas vu. Ne serait-ce que pour filmer.

1-On doit filmer un champ agricole et on fait appel à l'équipe. Le jour de départ sur le terrain, personne en vue avec des drones.

2-Je dois faire 1 plateau sur le site de investir au #Cameroun. Net quand l'équipe doit me faire un plan de sortie aérien, elle disparaît

Entre temps la polémique nait ici. Dès proches (je suis entourée de tech) me mettent en garde. Je leur rétorque que je n'ai pas de preuve qu'il bluffe.

Entre temps mon ancien collègue Paul Mahel veut le recevoir sur

@Sans Rancune.

Son : brillant parcours" l'intéresse. Mais en interne on est divisé.

Le producteur de l'émission d'alors  demande à M Elong d'apporter la preuve de tous ses diplômes. Refus catégorique.  Il trouve qu'on lui manque de respect. Il entre dans une colère noire et "décommande" son passage à l'émission.

Je suis appelée en rescousse. Mais avant de joindre W Elong je décide de contacter mon confrère de Jeune Afrique qui avait fait un article élogieux sur lui. Il me confirme qu'il a fait une des écoles sur laquelle je me renseignais. J'appelle Elong et il accepte de faire ce SR

Sauf qu'entre temps on dit que son usine fonctionne déjà. Je l'appelle donc pour enfin aller filmer l'usine de montage. Rdv sur Rdv. Pendant plus de 6 mois, impossible de le faire alors que l'usine est à 15 min de nos locaux. LE GROS DOUTE S'INSTALLE DÉFINITIVEMENT.

La piste des enquêtes me mène sur un gros bluff. Une attitude qui serait familiale. On m'envoie à Nkongssamba me renseigner sur la lignée. (Où est l'argent pour y aller?) Ce n'est pas avec nos difficultés qu'on va te financer un déplacement de ce genre.

Mes proches sont en mode "on t'avait prévenue"

L'année qui suit l'équipe et moi décidons de ne pas renouveler le contrat et de ne plus avoir affaire à lui. Sans pour autant venir l'afficher. Je sors de ma réserve uniquement à cause de ce que j'ai lu ce matin.

C'est facile de tirer sur la presse locale. Quand une chaîne étrangère est venue filmer leurs bureaux, j'attendais de voir l'usine. Rien. Et pourtant ils ont diffusé. J'ai tiqué. Quelqu'un n'est pas clair mais il est le porte flambeau du

On a de gros doutes mais il organise un séminaire avec le #Mindef avec plein de généraux.  

Je ne dédouane pas la presse mais je pense qu'elle peut se tromper de bonne foi. On n'a déjà pas de salaire donc hein.

Je pense toutefois que l'abcès aurait pu être crevé si la presse avait creusé un peu plus. Mais si vous n'avez pas côtoyé M Elong ne jetez pas vite la pierre. Il est plus que convaincant. Bye même  

 

Annie Payep

Partager
Mot clé :

Laisser un commentaire

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.