Breaking News :

jeudi 02 avril 2020

Qu’a-t-on fait des 30,2 milliards de F CFA prêt de l’AFD pour la modernisation des aéroports du Cameroun.

Dans le budget 2020, Paul Biya va investir 9,5 milliards pour réfectionner les infrastructures de transports, notamment les aéroports du Cameroun dans l’objectif d’arrimer ceux-ci aux normes prescrites par l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI).

Mis en service en 1977, l’aéroport de Douala est à nos jours un symbole de l’échec de la gouvernance. Vieillissant avec ses  peintures défraîchies, murs décrépits, toilettes infréquentables, faux plafonds sales ou manquants, travaux d’aménagement abandonnés. De même, huisseries fatiguées, branchements électriques ou informatiques incohérents aux circuits. Forêt inextricable de câbles extérieurs pendant le long des façades, climatisations insuffisantes. Et pour finir, matériels informatiques et banques d’enregistrement sales et mal entretenus et éclairages défaillants. Pourtant au mois de mars 2016, il a été fermé pendant deux semaines, à cause de quelques travaux. Notamment la réfection de l’aire de stationnement des aéronefs et de la piste d’atterrissage pour un  Coûts des travaux de 15 milliards FCFA.

Le 19 février 2016 Hervé Conan, directeur de l’agence de l’Afd au Cameroun, en présence du ministre des Transports, du ministre des Finances et du premier conseiller de l’Ambassade de France au Cameroun , Pokossy Doumbe, président du conseil d’administration des Aéroports du Cameroun (Adc) et Owona Assoumou, directeur général d’Adc ont signé une convention de prêt de 30,2 milliards de F CFA pour la modernisation des aéroports du Cameroun .Quel a été le bilan de cette opérations ?

Le gouvernement ambitionne une fois de plus de ponctionner dans le budget de l’état pour refaire les aéroports du Cameroun détenus majoritairement en capital par la France.

Dans une lettre datée du  Fevrier 2018 l’association regroupant les compagnies aériennes desservant l’aéroport de la métropole camerounaise, Air France, Brussels Airlines, Turkish Airlines, RAM, Ethiopian Airlines, Asky, Karinou Airlines, Kenya Airways, South African Airways, Trans Air Congo, Rwandair, Air Côte d’Ivoire, Cronos, Ceiba et même la compagnie camerounaise Camair-Co, ont protesté contre le mauvais entretien du matériel informatique et du matériel de piste (chariots, porte-conteneurs, etc.)

 

Partager
Mot clé :

Laisser un commentaire

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.