Breaking News :

vendredi 23 octobre 2020

Cameroun: Des organisations intergouvernementales recommandent à Paul Biya le report des élections, la révision du code électoral et le dialogue avec les activistes de la crise anglophone.

Selon nos sources, ces recommandations ont été faites au président camerounais par les dirigeants de l’Union africaine, de l’Organisation internationale de la Francophonie et du Commonwealth.

Il n’y a pas de doute : pendant l’audience que le président Paul Biya a accordé le mercredi 27 novembre 2019 à Moussa Faki Mahamat, le président de la Commission de l’Union africaine, à Louise Mushikiwabo, la Secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie, et à Patricia Scotland, la Secrétaire générale du Commonwealth, les échanges ont porté sur la crise sociopolitique et sécuritaire au Cameroun.

Au sortir de cette rencontre au palais de l’Unité à Yaoundé, les trois chefs d’organisation internationale, ont déclaré devant la presse, en prenant le soin de garder leur légendaire réserve, leur volonté à œuvrer pour la résolution de la crise sociopolitique au Cameroun.

Mais, selon des sources crédibles qui ont participé à la réunion de haut niveau au palais de l’Unité, les trois hôtes du président Paul Biya, lui auraient conseillé de ne pas organiser les élections législatives et municipales dans les conditions actuelles.

« Si les dirigeants des trois organisations qui comptent parmi les plus influentes au monde, sont venus à Yaoundé au même moment, c’est pour mettre tous leurs poids dans la balance afin de convaincre Paul Biya sur la nécessité de toiletter le code électoral avant l’organisation de nouvelles élections. C’est juste un rappel, parce que, les partenaires du Cameroun, notamment l’Union européenne et les Etats-Unis, avaient suggéré il y a plus de six mois, la révision du code électoral afin de sortir de la crise qui a suivi l’élection présidentielle d’octobre 2018. Il a été aussi prôné l’organisation d’un dialogue inclusif sans exclusion pour régler la crise dans les Régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest. Nous pensons qu’en insistant, le président Paul Biya va comprendre que c’est la bonne voie pour un retour définitif à la paix en zone anglophone et à un climat politique serein sur l’ensemble du pays » confie une source dans la suite de la secrétaire générale du Commonwealth

cameroon-info.net

Partager
Mot clé :

Laisser un commentaire

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.