Breaking News :

jeudi 09 avril 2020

Entre la Startimes et le port de Douala, la France à travers Vincent Bolloré reprend la main sur le Cameroun

Yves Le Drian était encore au Cameroun lorsque Paul Biya a signé un document suspendant l'attribution, après appel d’offres, de la concession du terminal à containers du Port de Douala à TIL, filiale du groupe italo-suisse MSC.

Cette attribution était  contestée par le groupe français Bolloré Transport & Logistics depuis janvier 2019.Peu importe le bras de fer entre Bolloré et le gouvernement camerounais, les intérêts du milliardaire français occupent une place primordiale pour le régime de Paul Biya, cela nous ramène au scandale sur la gestion du projet de télévision numérique terrestre.

« La migration du Cameroun vers la Télévision numérique terrestre, entrera en vigueur au plus tard le 15 juillet 2015. Je peux vous dire que le chef de l’Etat a été divinement inspiré ; car grâce à cette technologie l’on économisera à terme plus de 100 milliards de FCFA » c’est ce que disait le ministre Tchiroma le 26 Juin 2015.

Depuis deux ans, 500 décodeurs expérimentaux remis au gouvernement camerounais par Startimes sont toujours en test dans le domicile des cadres de l’administration.

Dans les négociations avec  le chinois Startimes, le groupe  présent en Afrique de l’Est voulait offrir 480 chaines TV pour des abonnements entre 1 200 et 6 000 F Cfa, que s’est-il passé entre temps ? Personne ne sait, peut-être le gouvernement souhaitait plutôt fabriquer des champions nationaux dans la distribution de la TNT  en appuyant sur les câblo distributeurs, déjà présents sur le terrain avec  la distribution par câble.

Non, le très sensible projet TNT serait aujourd’hui entre les mains du Français Vincent Bolloré.

Lorsque l’accord sera effectif, Bolloré contrôlera le ciel camerounais  (Satellite) avec Canal SAT et le sol camerounais(TNT).En rappel, en 2011 lorsque Gbagbo entre en conflit avec la France, Bolloré va tout simplement retirer de son bouquet la télévision nationale RTI  pour la remplacer par celle du candidat Ouatara TCI.

Concessionnaire de la société de chemin de fer Camrail depuis 1999 (jusqu’en 2034), il a obtenu la concession du terminal à conteneurs du port de Douala en 2005 (jusqu’en 2020) et celui du port de Kribi jusqu’en 2030.C’est Vincent Bolloré  qui gère le  flux de production d’aluminium produit à l’usine d’Edéa, la logistique « door to door » pour le compte de Total, le parc à bois, grâce à sa Société d’Exploitation des Parcs à Bois du Cameroun (SEPBC), Safacam qui exploite 8 400 hectares de palmiers à huile et d’hévéas, Socfinal qui gère 31 000 hectares de palmiers à huile dans le pays, sans oublier les salles de spectacle Canal Olympia.

Bolloré au Cameroun contrôle désormais les accès maritimes via  les deux ports, le chemin de fer, le satellite de communication, la TNT,le ciel avec Canal Sat ...


ALBIN NJILO

Partager
Mot clé :

Laisser un commentaire

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.