Breaking News :

samedi 04 avril 2020

Cameroun : Paul Eric Kingue repositionne le MPCN dans l’arène politique camerounaise

Après des critiques acerbes de Paul Eric Kingue dans les médias contre le MRC mouvement pour la renaissance, le leader du  Mouvement Patriotique pour un Cameroun Nouveau essaye de repositionner son parti politique. « Le problème de Maurice Kamto ce sont ses militants ; ce sont pratiquement des Talibans » Paul Eric Kingue.

Un an  après l’alliance avec la coalition autour de Maurice Kamto lors de la présidentielle, Paul Eric Kingue essaye de se repositionner sur l’espace politique comme un véritable acteur de l’opposition dans un environnement où les opposants sont choisi par le régime Biya.

Paul Eric Kingue entend  récupérer pour son parti les adeptes du changement qui jusqu’ici hésitent à rejoindre le mouvement pour la renaissance. Ce qui ne l’empêche pas de réitérer son alliance avec le président élu Maurice Kamto.

Cette nouvelle offensive du MPCN intervient à un moment décisif pour le Cameroun qui comptabilise à nos jours plus de 3000 morts et plus d’un million de déplacés dans une guerre fratricide ou les camerounais tirent sur des camerounais.

L’opposition et la société civile sont déterminés face à l’incapacité du régime à stopper cette guerre, plusieurs rapprochements ont été faits entre certains leaders notamment le président de la Dynamique Albert Dzongang et celui du MPCN Paul Eric Kingue lors de leur séjours en prison.

Les leaders sécessionnistes qualifiés de garçons merveilleux par Paul Eric Kingue, il se dit prêt à faire venir sur une table de négociation tous les leaders séparatistes pour un dialogue inclusif, ouvert, franc et sincère.

Le retour du MPCN  pourra sans doute redynamiser l’opposition camerounaise aujourd’hui fait essentiellement de leaders politiques totalement compromis par le régime et pour la plupart en quête de positionnement. Le MRC de Maurice Kamto a désormais un challenger allié idéologique.

« En somme, le Président du parti politique MPCN PEK, opte pour une communication émancipatrice et libératrice, qui ne conviendra jamais aux partisans d'une démocratie à l'indigène, d'une paix des cimetières, comme c'est le cas au Cameroun; de cette paix de ceux qui sont à table, quand le peuple meurt de faim. En ce sens, elle se rapproche de la communication du Vice-Président du MRC Mamadou MOTA. » Estime Maître Amédée Dimitri TOUKO TOM, ancien Conseiller Juridique du SDF, ancien Secrétaire Provincial du SDF-OUEST

 Albin Njilo

Partager
Mot clé :

Laisser un commentaire

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.