Breaking News :

samedi 08 août 2020

Cameroun : Human Rights Watch accuse l’armée d’avoir tiré sur le frère du chef Bafut

C’est le dernier rapport de l’organisation non gouvernementale qui annonce cette nouvelle.

Ledit rapport est publié le 11 octobre 2019. L’organisation de défense des droits de l’Homme Human Rights Watch accuse l’armée d’avoir tiré sur le frère du Fon de Bafut et pillé le palais. C’est une chefferie traditionnelle dans le nord-ouest Cameroun.

Le rapport est le résultat d’une enquête menée par l’Ong. Ceci, lors d’une attaque contre le palais Bafut en septembre 2019. « Le 24 septembre, des militaires du Bataillon d’intervention rapide (BIR) attaquent et pillent la Chefferie de Bafut », un site sacré « inscrit depuis 2006 par l’UNESCO», accuse l’ONG.

Au moins 10 militaires du BIR ont attaqué le palais où, selon des témoins, ils ont peut-être soupçonné que des séparatistes anglophones s’y cachaient. Ils ont tiré sur le frère du Fon, qui a été blessé, avant de piller le musée de la Chefferie et de s’emparer de plusieurs objets précieux, notamment un masque de bronze du XVIIIe siècle et des colliers en or, rapporte encore l'ONG, précisant que l'opération militaire a duré trois heures et s'est déroulée au cours d'une cérémonie traditionnelle qui réunissait plus de 200 personnes.

Le Fon a demandé au gouvernement, à ses partenaires internationaux et à l'UNESCO de mener une enquête indépendante sur l'attaque, rapporte la même source, estimant que le gouvernement devrait contrôler les forces du BIR et tenir les commandants de la récente agression pour responsables de leurs actes.

Medias


Partager
Mot clé :

Laisser un commentaire

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.