Breaking News :

mardi 11 août 2020

La guerre déclarée par Macron contre le peuple camerounais: la diaspora doit prendre ses responsabilités

« La France change de politique au Cameroun si les populations réussissent à boycotter les produits français. »

Après la parodie de dialogue organisé par Paul Biya dans le cadre de la résolution de la crise anglophone et la libération de quelques prisonniers politiques, l’Elysée apporte ainsi au régime l’onction de légitimité internationale, la France réaffirme son soutien total à la politique de Paul Biya

A travers cette rencontre organisé après un déploiement colossale des forces de sécurité françaises, le président Français Macron qui annonçait en grande pompe la rupture avec les vieux dictateurs et la France Afrique rend  désormais Paul Biya fréquentable.

Pour Jean Bogne analyste politique, « La France change de politique au Cameroun si les populations réussissent à boycotter les produits français. »explique l’expert.

Approche Stratégique du Boycott de Produits Français : Tous ces produits ont des substitutions

Une désintoxication s’impose. Nous avons été trop habitués à vivre de produits français, et nous devons apprendre à mieux compter sur nous-mêmes. Il faut un changement de goût et le développement du sens du sacrifice, de façon graduelle. Nous sommes devenus de grands buveurs de Champagne français, dans une fête qui se respecte, il faut du vin français… Autant d’axes de désintoxication possible.

Le Boycott doit continuer même après le changement politique. C’est à la France de trouver les moyens de l’arrêter, par une politique dans laquelle nous trouvons nos intérêts.

1.            Canal+, matchs européens : Ramener nos émotions au pays. On ne peut pas aimer sa femme si on regarde toute la journée celle du voisin. Comment faire que mon fils n’aime pas le réal de Madrid et trouve l’énergie pour construire une équipe locale ? Pourtant, pendant les élections, on a abandonné la champions’s league pour écouter les débats au CC.

On peut garder Canal+, et revenir à l’abonnement à 5000 F, ou alors trouver un nouveau revendeur, ce qui diminuera les marges de Bolloré.

2.            Le PMUC qui appartient à des Corses, de l’extrême droite française, et qui se nourrit de la pauvreté ambiante. Le boycott fera très mal de ce côté, et on pourra revenir à de meilleurs habitudes pour la famille.

3.            Les vins et spiritueux français peuvent être valablement remplacés par des boissons Sud-africaines ou Sud-américaines. Et puis, pourquoi ne pas boire moins et donner la différence pour les prisonniers ?...Les exemples de produits français au Cameroun sont nombreux, une véritable stratégie s’impose.

« Plus que jamais, la diaspora doit prendre ses responsabilités et imposer à leurs proches un boycott anti français, car c’est cette diaspora qui nourrit les familles au pays de par leurs contributions sur le budget. » conclut l’expert..

Partager
Mot clé :

Laisser un commentaire

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.