Breaking News :

mercredi 28 octobre 2020

Cameroun : Des centaines de réfugiés anglophone détenus en prison en Guinée Equatoriale dans des conditions inhumaines prêts à être rapatriés.

La Guinée équatoriale s'est lancée dans une campagne, arrêtant des Camerounais sans documents valables. L'opération qui a débuté il y a quelques jours a déjà permis l'arrestation et la détention de centaines de Camerounais au commissariat central de Malabo. «Ils sont plus de trois cents, les arrestations sont toujours en cours», a déclaré une source en Guinée au MMI.

La situation dans laquelle ils sont détenus a été décriée par beaucoup, citant une alimentation insuffisante et un accès limité aux membres de la famille qui viennent leur rendre visite. Parmi les personnes arrêtées, plusieurs selon la même source  sont des réfugiés des régions anglophones du Cameroun. Ils sont détenus dans une salle étanche, dorment sur le sol nu  et sont exposés à des maladies.

Des Camerounais détenus dans des conditions difficiles en Guinée

Les détenus retenus au MMI ont été informés qu'ils devaient présenter leur passeport aux côtés de la somme de 400 000 FCFA (610 €) et obtenir un permis de séjour ou rester en détention jusqu'à ce que les autorités de la Guinée équatoriale décident de les rapatrier. «Auparavant, nous avions déboursé 700.000frs (1068 €) pour obtenir le permis de séjour. Personne ne peut se permettre un tel montant. Nous souffrons vraiment ici », a déclaré à Mimi Mefo Info une source camerounaise d'origine guinéenne.

Avec la répression qui se poursuit encore, certains disent que le montant attendu d’eux est trop élevé du fait qu’ils ont couru là-bas parce qu’ils n’avaient guère ou presque rien au départ.

Les personnes arrêtées seront probablement rapatriées dans leur pays. D'autres Africains ont également été arrêtés.

Il convient de noter que ce n'est pas la première fois que des Camerounais sont détenus ou risquent d'être rapatriés massivement du pays voisin. Les autorités camerounaises n'ont pas encore commenté le problème. La Guinée équatoriale n'a pas non plus fait de déclaration.

Il y a quelques semaines, la Guinée équatoriale a rejeté les informations selon lesquelles elle construisait un mur le long de la frontière avec le Cameroun. Cependant, Teodoro Obiang Nguema, qui est partie à l’accord de visa gratuit signé entre les pays de la sous-région de l’Afrique centrale, a maintenu des politiques sévères à l’égard des étrangers, en particulier du Cameroun.


Mimi Mefo Info

Partager
Mot clé :

Laisser un commentaire

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.